Comment contacter un recruteur sur les réseaux sociaux ?

Comment contacter un recruteur sur les réseaux sociaux ?

 

Sur les réseaux sociaux professionnels, comme Viadeo ou LinkedIn, vous pouvez promouvoir votre profil et contrôler (un peu) ce qu’un employeur potentiel trouvera à propos de vous sur internet. On peut également utiliser ses réseaux pour contacter un recruteur, mais attention aux faux pas, bien trop courants aujourd’hui…

 

Des centaines de recruteurs à portée de clic ! 7 419 : voilà le nombre de contacts trouvés dans le moteur de recherche Viadeo rien qu’en entrant le mot « DRH ». Qui dit mieux ? Le réseau LinkedIn peut-être, plus international, qui affiche quelque 10 412 résultats ! Des sociétés du CAC 40 aux PME plus confidentielles, tout le monde y est, ou presque. Et tout candidat en quête d’emploi a intérêt à y être aussi, mais il doit éviter certains pièges.

 

Règle n°1 : Montrer son meilleur profil

Il faut commencer par soigner sa première impression en ligne avant d’envoyer un quelconque message. « Les premières impressions sur internet ont beaucoup changé depuis quelques années à cause des réseaux sociaux, rappelle Dan Schawbel, auteur du livre Moi 2.0. Les gens peuvent apprendre des tas de choses sur vous. » Ce spécialiste du personal branding recommande, avant toute chose de montrer son meilleur profil sur Viadeo et LinkedIn.

 

« L’avantage de ces réseaux : ils vous obligent à réfléchir au message que vous voulez livrer, confirme Yves Marie du Poset, directeur du cabinet Piloter ma Carrière. Même si il n’est pas forcément intéressé, il y a des chances que le recruteur contacté consulte votre profil. C’est donc le moment ou jamais de faire bonne impression en choisissant une bonne photo et en valorisant son parcours en fonction de l’impulsion que l’on veut donner à sa carrière. »

 

Et par la même occasion, Hervé Bommelaer, spécialiste des réseaux, suggère fortement d’étoffer son profil avec de vieilles connaissances et d’anciens collègues avant de viser trop haut. « Car si vous n’affichez qu’une dizaine de contacts, vous passerez vite pour un touriste sur les réseaux sociaux. »

 

 

Règle n°2 : Mettre les formes lorsqu’on contacte un recruteur

Quand le moment est venu de contacter des recruteurs, ne jamais oublier la règle numéro deux : y mettre les formes ! On ne sollicite pas un nouveau contact sans accompagner sa demande d’un petit message.

 

« D’un clic, on peut mettre un pied dans la porte, mais il faut le faire avec élégance, résume Yves Marie du Poset. Même par internet, un message doit être bien tourné. Il faut formaliser les choses et rédiger dix lignes puissamment écrites, sans fautes d’orthographe et avec un minimum de politesse si on espère quelque chose en retour. »

 

Pour optimiser sa démarche, Hervé Bommelaer va plus loin. « Aujourd’hui, on peut vite atteindre quelqu’un d’intéressant sur les réseaux en une ou deux étapes, observe-t-il. Comme dans la vie, mieux vaut contacter avant un ami commun dont on pourra se recommander dans son premier message. C’est aussi une façon de personnaliser sa démarche et de la rendre plus efficace, car il est rare que l’on ne vous réponde pas si vous êtes “envoyé” par quelqu’un. »

 

 

Règle n°3 : Éviter les faux pas

Seulement attention, un impair est vite arrivé. Reste la règle numéro trois : éviter les faux pas. « Hier encore, une personne que je connais vaguement m’a envoyé un message bâclé, témoigne Yves Marie du Poset. Non seulement il semblait copié-collé, mais il contenait des fautes et commençait par un “bjr en langage sms ! »

 

Si cette double faute semble assez facile à corriger, d’autres impairs restent plus subtils. « En recherche d’emploi, vous pouvez directement tout demander à votre réseau, sauf un job », lâche Hervé Bommelaer.

 

Cet expert suggère plus de nuance dans la démarche. « Si vous demandez d’entrée un emploi, il y a le risque que l’on vous demande d’envoyer votre CV, comme n’importe quel candidat lambda. Dans un premier temps, il est plus intelligent de rester un peu vague sur sa démarche, de demander un éclairage sur le marché, voire un rendez-vous. S’il y a un poste à pourvoir, idéalement, la proposition viendra alors du recruteur. »

 

Au final, il est essentiel de personnaliser la relation, comme si elle était unique. Autant dire qu’il faut aussi savoir cacher un peu son jeu quand on cible plusieurs recruteurs en même temps. Pour cela, il faut surtout penser à paramétrer son profil. « Personne ne doit le savoir si vous contactez la terre entière. »

 

Vérification faite auprès du site, sur LinkedIn, vous pouvez activer ou désactiver vos diffusions d’activité et sélectionner qui peut voir votre flux d'activité à partir de la page “Préférences”. Ainsi, quand vous entrerez en contact plus discrètement avec plusieurs recruteurs en même temps. De même, sur Viadeo, vous pouvez supprimer la mise en ligne de certaines informations (nouveaux contacts ou messages dans certains hubs) en cliquant sur “Diffusion de mes news” proposée dans “Mon compte”. À vos claviers !

 

Céline Chaudeau © Keljob